L'histoire de Hans le soldat Allemand

L'histoire de Hans le soldat Allemand

     

C'est l'histoire d'un jeune soldat allemand, mort en 1915, dans la plaine de Locon, près de Béthune (62) et dont le corps n'a pas été retrouvé. L'âme ou corps astral était demeuré sur place. Le monde invisible est très complexe et difficile à comprendre sur terre mais un vaste plan s'est mis en route pour que cet homme puisse reposer en paix.

La guerre 14-18 fit beaucoup de dégâts dans la région et il n’est pas rare de  retrouver des vestiges de la guerre : restes humains, douilles….

Mon épouse et moi  avions rendu visite à la famille B, mon épouse, médium, ressentit une présence, en parla à la maîtresse de maison surprise et intéressée. Peu après, mon épouse prit un message transmis en écriture automatique.

« Je suis dans le jardin, je vis avec vous, je suis tombé, on m'a oublié. Dites à mes parents que je suis ici.

Je m'appelle HANS  HAMLIECH  et j'habite Hambourg

Le temps me paraît bien long.

Venez, sauvez moi, emmenez moi. »  (un numéro visualisé : 782338)

Message reçu le 21 janvier 2008

 

Le lendemain au soir, chez nous, mon épouse reçut un autre message, toujours par écriture automatique.

Je suis au milieu du jardin, je  ne suis pas mort, simplement oublié.

Je veux que l'on vienne me chercher, j'ai peur, je suis seul, les autres m'ont abandonné.

Que dois-je faire ? Je ne sais pas où aller sauf dans cette maison où l'on ne me voit pas.

3éme régiment d'infanterie (?)  Je suis jeune, je  ne suis pas mort  puisque je vous vois.

Je suis ici. J'attends.

Message reçu le22 janvier 2008 au soir.

 

Adhérents du Centre Augustin Lesage, nous avons demandé à notre groupe de prier tous ensemble, pour aider ce soldat à s’en aller vers la lumière.

A l’issue de la séance de prière, mon épouse et un autre médium, reçurent les messages suivants presque simultanément.

Je suis heureux que vous m'ayez entendu maintenant, je vais pouvoir partir, partir doucement et laisser cette maison.

Le garçon (CB) a le même âge que moi et j'ai joué avec lui petit.

Je suis bien resté dans le jardin et j'ai beaucoup souffert, heureusement, j'ai trouvé cette maison avec le garçon. Je veillerai sur lui, ne vous inquiétez pas.

Mon âme est sauvée maintenant, je pars tranquille : mes parents verront l'endroit où j'ai souffert.

Ils seront seuls à m'accueillir, je n'ai pas de famille. La guerre m'a emporté à la fleur de l'âge, j'étais trop jeune et je n'ai pas compris ce qui m'arrivait.

Priez pour moi. Gardez une pensée pour moi, pour qu'il reste une trace de mon passage, merci de m'avoir entendu, merci du mal que je vous ai donné. J'essaierai de vous aider pour vous remercier.

Hans hamliech

Message reçu le 02/02/2008 au château de Ranchicourt

 

 

L’autre médium  confirma ces dires et apporta beaucoup de précisions :

1.      Hans avait un ami du nom de GUNTHER. Celui-ci aurait été tué au même endroit avec des blessures à la tête, au bas ventre, au pied et des saignements du nez.

2.      Gunther ne retrouvant pas son ami, revint trop vite sur terre et se réincarna dans l’enveloppe terrestre de C.B.

3.      Le N° sur le ceinturon : 782338

4.      Les maladies de CB  tête, bas ventre, pied, saignements,

5.      la saison ( mai ?)

6.      Hans demandant à CB de fleurir l'endroit de sa mort.

Message reçu le 02/02/2008 au château de Ranchicourt

 

  Le lendemain, mon épouse reçut de Hans le message suivant :

Je suis bien arrivé et je suis heureux,  j'ai retrouvé mes parents et ma grand'mère.

Dit au garçon (CB) que je pense à lui, je vais l'aider,  je suis si proche de lui, qu'il continue ce qu'il a commencé (études ?)

Une pierre, une fleur, un petit arbre dans le jardin, ce serait bien pour une tombe où j'ai tant souffert.

Une pensée, une prière seraient bien aussi, je vais prier pour vous qui m'avez aidé, je vous reverrai tous un jour.

Continuez ce que vous faites. Il y a encore beaucoup de disparus comme moi. Je reviendrai vous rendre visite, je vous donnerai un signe.

Merci.

La dame doit continuer à peindre, je l’aiderai, j'aimais beaucoup.

J'ai eu du mal à quitter cette terre, ça faisait longtemps, j'avais pris des habitudes mais je ne comprenais pas.

MAINTENANT,  JE VAIS VIVRE.  J'AI DES CHOSES A APPRENDRE POUR REVENIR BIENTÔT.

AU REVOIR.

Message reçu le 03/02/2008

 

Hans a transmis un autre message :

C'est tellement beau ici et ma joie si grande que je ne peux m'empêcher de vous la communiquer. J'ai retrouvé les miens, ils sont si jeunes comme moi, ici on chante,  on rit, on est gai, la souffrance est partie, c'est la vie. Ils sont tous arrivés avant moi. Moi je suis en retard, j'étais resté sur terre.

Mes parents ont bien souffert de ne plus me voir, ils ont eu beau cherché,  personne ne savait où j'étais.

POURQUOI avoir fait tuer tant de « si jeunes hommes » qui attendaient tant de la vie ?

Puisse la guerre ne plus jamais se refaire, puisse ne pas être obligé de tirer sur quelqu'un que l'on ne connaît  pas. J'entends encore la bombe et le sifflement des balles, je n'ai rien vu arriver, pas eu le temps de courir.

Mais, ici c'est la joie, on rit mais on travaille aussi, je vais apprendre et étudier.

Je sais que je vais aller à la recherche de ceux qui sont encore perdus ou oubliés car il y en a encore. Ici, j'ai retrouvé Franz, Claus, Karl, Peter, Hans aussi.

GUNTHER a voulu repartir très vite sur la terre, il a des choses à faire et à comprendre mais il me manque.

Je vais aller vers la vie mais je vais me reposer. J'ai encore beaucoup de choses à faire, je suis nouveau ici. Beaucoup de gens m'entourent, il fait beau, il fait chaud, on y est bien. Avec mon habit de soldat, je ne ressemble à rien.

J'arrête ici.

Au revoir.

Message reçu le 04/02/2008

 

Suite à ces messages, nous avons voulu approfondir nos recherches.

Nous avons rencontré l’auteur d’un livre sur la guerre de 1914-1918 dans la région Béthunoise qui a bien voulu nous communiquer divers renseignements.

Il s'avère qu'en Mai 1915 eut lieu sur Locon un pilonnage d'obus par l'armée anglaise sur les lignes allemandes (bataille de Festubert) faisant beaucoup de victimes. Les régiments allemands sur place étaient soit le 13éme dragon ou le 3éme RI de garde.

Les victimes allemandes sont rassemblées à Pérenchies (près d’Armentières)

 A ce jour, plusieurs milliers de soldats portés disparus, durant la première guerre mondiale, n'ont pas encore été retrouvés dans la région Nord Pas-de-Calais. Ces renseignements ont été confirmés par le consulat Allemand de Lille.

 

 

AU REVOIR, PETIT SOLDAT HANS

                                                         DB

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

michel knockaert | Réponse 15.10.2012 01.35

pour info, j'ai retrouvé à la couture, à la limite de locon les restes de deux soldats allemands, en 2008 et 2009

daniel 15.10.2012 16.04

SUPER POUVEZ VOUS NOUS DONNER VOS COORDONNES SUR
daniel.beck1@sfr.fr , en vous contacterons un grand merci

Voir tous les commentaires

Commentaires

Aujourd'hui | 07:12

Bonjour j'aimerais contacter la responsable ou la personne qui fait ces séances ,des choses inédites me sont arrivée et cela depuis un an .Cordialement

...
Hier | 11:19

Bonjour n'ayant pas assisté , je pense que le livre est soit l'évangile selon le spiritisme ou encore justice divine de chico xavier cordialement

...
05.06 | 20:02

Pour la conférence de dimanche pouvez vous me précisez les horaires merci par avance

...
21.05 | 22:56

Bonjour,
Je viens de lire votre page d'accueil.
Vous avez fait une faute d'orthographe.
Ce n'est pas acceuil mails accueil.

...
Vous aimez cette page